Les oiseaux de rivages


Les limicoles, ces petits oiseaux qui vivent à la limite des eaux sont une merveille de la nature. C’est un des groupes d’oiseaux que j’aime beaucoup regarder lorsque j’ai la chance d’en rencontrer sur nos rivages.  Hier, lors de notre promenade dominicale, j’aperçois un groupe de bécasseaux sanderling à l’anse du Stole.
Ils sont assez petits mais se déplaçant en petit groupe dense et suivant le ressac, on arrive à les repérer assez facilement.
Malgré les passants qui en s’approchant trop prés ou sans vraiment les voir parfois les font s’envoler, j’arrive à m’approcher et allongé sur la rampe de mise à l’eau je peux les observer et les photographier pendant un bon moment.

Avec son plumage d’hiver en gris et blanc, le bécasseau sanderling est d’une grande beauté. Il est plutôt rondelet avec un bec et des pattes noires. Avec la tempête des derniers jours, ils trouvent des crevettes et autres invertébrés au milieu des algues que le ressac amène sur la rampe.

Ils sont très rapides et bougent sans cesse, un ballet incessant en suivant le flux et le reflux des vagues. C’est passionnant de les voir s’agiter au gré de la marée. Le groupe s’envolera plusieurs fois mais reviendra au même endroit après un petit tour en vol direct et rapide. Au printemps, ils repartiront pour la toundra pour nicher.

L’après-midi se termine et le soleil disparait parfois derrière les nuages, il commence à faire frais. Il est temps d’abandonner les sanderlings et de rentrer.

Categories: Bretagne, Kerroch, vie sauvageTags: , , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: