AL3 – Porto


Nous avons choisi un hotel en centre ville pour pouvoir marcher le plus possible dans cette belle ville. Aprés nos journées dans la campagne de l’Alentejo, il faut se réadapter à la foule et le manque relatif d’espaces.. On passera la plupart de notre temps à marcher et photographier la ville. On regarde étonné un tramway qui vient de percuter une voiture mal garée, c’est que dans les pentes trés raides de cette ville, les tramways ne peuvent pas s’arrêter rapidement… Deux femmes agées se retrouvent sur une place et tombent dans les bras l’une de l’autre sous le regard attendrit d’un passant.. La gare de Sao Bento est d’une grande beauté avec ses murs en azulejos qui retracent des cénes de l’histoire portugaises ou de la vie quotidienne. Les gens sourient dans les tramways ou profitent du soleil aux terrasses des cafés.. Prendre le temps! L’art des rues est présent notamment sur les immeubles en cours de rénovation ou à l’abandon. Les ballons blancs bougent dans le vent projetant leurs ombres fantomatiques au milieu de la rue pavée devant un mime impassible.. On va et vient , il fait bon à Porto.

Certains quartiers trés anciens ont beaucoup charme, d’autres mériteraient d’être rénovés mais ici comme à Lisbonne, des grues , des travaux, la ville se reconstruit..  Encore une trés belle ville portugaise!

Ensuite nous irons à Saint Jacques de Compostelle puis retour en passant par Saint Jean de Luz et Vieux Boucau où nos amis landais nous recoivent gentiment.. Notre voyage est terminé, je pense déjà au suivant..

 

A Saint-Jacques de Compostelle, on visite la cathédrale et la crypte où repose l’apôtre Saint Jacques le Majeur , un des douzes apôtres du Christ. A cette époque, les pélerins sont déjà présents mais encore peu nombreux. On se mêle à eux sur le parvis de la cathédrale. Puis on s’accorde un merveilleux moment pour un déjeuner gastronomique dans le Parador à l’angle de la Plaza do Obradoiro jouxtant la cathédrale. On l’appelle ici l‘Hostal dos Reis Católicos. L’histoire et la foi.. On arrive un peu tard mais nous sommes trés bien servis, nous sommes seuls dans le restaurant aux plafonds voutés. Le lieu est magnifique avec les céramiques sur les murs. Je pense à mon frère et son épouse qui ont fait le chemin depuis leur ville de Landerneau, d’un Finistére à l’autre, quelle belle marche! Peut-être un jour moi aussi.. Il n’y a pas d’âge pour rêver..

Dernière étape à Saint Jean de Luz, soleil couchant sur la plage devant le Grand Hotel Thalasso. Demain , la Bretagne..

 

 

Categories: Portugal, VoyagesTags: , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: