AL3 – Part XIV: Séville et la RB30


Nous y voilà. Enfin, Séville notre dernière grande ville avant les pistes andalouses et l’Alentejo. Quelques jours à visiter la ville, les parcs en fleurs, la cathédrale, un petit tour de calèche, une pause autour d’un verre de vin sans oublier le jambon iberico, une soirée flamenco au Tablao Flamenco El Arenal, fondé en 1975 par le grand danseur de flamenco Curro Vélez (superbe!), nous sommes mi-Mai et il fait bon vivre à Séville en Mai..

Nous partons de bon matin, heureux de reprendre la route. Le roadbook de Vibraction sur ses genoux, Elisabeth est mon copilote. Je vérifie toujours avec mon iPhone et le logiciel RTPlanner tous les waypoints que j’ai téléchargés au préalable. On quitte les grandes routes au Nord de Séville pour couper à travers la campagne en direction Ouest vers la frontière portugaise. On est sur les pistes et les villages se suivent : El Garrobo, El Madrono, Berrocal, traversée du Rio Tinto, Los Barreros, Valverde del Camino, Calanas où nous passerons notre première nuit à l’hotel rural du village : Hostal Las Lomas. On est seul dans l’hotel, on dormira merveilleusement bien.

On repart en suivant le roadbook qui est vraiment trés bien fait, malgré tout je me tromperais plusieurs fois mais çà fait partie du voyage.. Tharsis, Puebla do Guzman, Paymogo et nous traversons la frontière aprés la combre de Magdalena, autant dire que les formalités douanières n’existe pas ici et nous sommes de retour au Portugal en Baixo Alentejo! La piste bifurque maintenant vers le Sud pour rejoindre Corte do Pinto, puis Sao Domingo, Moreanes, et le beau village de Mertola sur les rives du Guadiana. Nous y voyons de nombreuses cigognes et de nombreux nids avec des petits. On s’arrête souvent pour admirer le paysage, une cigogne, une belle chapelle au détour du chemin..

Les collines sont verdoyantes et trés fleuries, les cistes sont partout et nous avons la chance de voir leur floraison. En effet cette plante ne fleurie que quelques jours par an et les taches rouges sur les cinq pétales soyeux sont à ravir. Ici, il l’appelle la fleur du Christ car les taches rouges rapellent les cinq plaies du Christ sur la croix. Elle était aussi cultivé dans le passé car certaines variétés peuvent produire une gomme (ladanum) par les feuilles et les rameaux. La plante est plutôt collante, essayer de marcher dans un champ de ciste et vous verrez… Sao Sebastiao dos Carros, Sao Miguel do Pinheiro, Serranos, Sao Peuro de Solis, la piste du Sud continue jusqu’à Sao Bras d’Alportel. On s’arrêtera à l’Hotel Rural Rocha da Gralheira situé sur une colline proche du village. Le couple qui tient l’auberge a fait un trés beau travail, l’architecture est élégante et l’intérieur est particulièrement soigné: un cadre magnifique et des hôtes charmants.

Categories: Espagne, Portugal, Voyages

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: