AL3 – Part XI: Ronda et les villages blancs d’Andalousie


Depuis la Ria Formosa, on fait une halte à la frontière espagnole à Ayamonte puis Huelva avant de filer vers l’arrière pays andalou. Ronda sera notre première étape. On arrive en ville au moment de la fameuse course cycliste  « 101 kilomètres de la Légion ». L’épreuve de 101 kilomètres en 24 heures est née en 1995, elle est entièrement organisée par la Légion espagnole, trés populaire elle attire plus de 7000 participants tous les ans. Toutes les rues d’accés au centre ville sont bloquées, impossible de trouver une voie d’accés pour rejoindre notre hotel. Finalement aprés discussion avec la police, on m’indique un parcours qui me permettra d’accéder à un parking du centre ville qui est trés proche du Parador de Ronda. Aprés avoir posé nos valises à l’hôtel, on sort vite pour aller profiter du spectacle. Les coureurs arrivent tout au long de cette fin d’aprés-midi, fatigués mais heureux. Les familles les accueillent avec joie et les enfants courent pour rejoindre leur père sitôt la ligne franchie. L’ambiance est familiale et les visages s’éclairent de sourires. La légion est partout pour aider.. une trés belle organisation.

 

Le lendemain, on repart pour un circuit de découverte des villages blancs d’Andalousie. On arrive à Grazalema en matinée sous un beau soleil. Visite du village, un petit café et on repart pour une boucle qui nous emmênera au Puerto de Las Palomas, Mirador « Puerto de los Acebuches » puis à Zahara de la Sierra et son grand réservoir. On continue sur Algodonales puis El Gastor en s’arrêtant souvent pique-niquer et admirer la campagne, les champs de fleurs ou d’oliviers. En faisant cap au Nord, de loin on apercoit Olvera avec sa tour et son église puis à nouveau cap au Sud pour atteindre Torre Alháquime et finalement Setenil de las Bodegas avant de rejoindre Ronda par Arriate. L’arrière pays andalou vaut largement la côte, la campagne y est magnifique!

Le lendemain, on découvre la ville de Ronda, les rues et sa fameuse aréne. La visite des écuries est trés interessante car Ronda posséde une cavalerie Royale depuis 1572 et son école d’équitation et de dressage est reconnue. On se mêle à la foule en empruntant le chemin qui longe la falaise. Depuis les terrasses du Parador, la vue s’étend sur les champs et collines andalouses jusqu’à l’horizon.

 

 

 

Catégories :Espagne, VoyagesTags:, , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :