AL3 – Part V: Île de Madère


Partie V : Madère (24 Avril – 8 Mai)

Depuis Lisbonne, un vol vers Madère est bon marché (120-200€ aller/retour/pers), rapide (moins de deux heures) avec un grand choix d’horaires. Nous voulions découvrir cette île portuguaise un peu perdue dans l’ocean atlantique au large des côtes africaines. J’ai réservé une chambre d’hôtes la première semaine à Sao Vicente au Nord de l’île puis un petit appartement la deuxième semaine à Funchal, la capitale sur la côte sud.

Une petite voiture de location et nous voilà à nouveau sur les routes. La côte nord est restée assez sauvage et on passe trés vite des plages de galets aux falaises vertigineuses. On a aimé Porto Moniz et ses bains naturels aux eaux turquoises incrustées dans les roches volcaniques d’un noir profond, les vagues de l’océan viennent frapper les roches en éclaboussant les baigneurs qui attendent patiemment la vague suivante.. On se baigne et on se dore au soleil d’Avril. Se promener le long des levadas en écoutant le léger bruissement de l’eau sur les pierres centenaires, elle coule trés lentement grâce à une pente parfaitement maîtrisée (quelle merveilleuse ingénierie..) pour aller ensuite irriguer les champs cultivés dans les terrasses à flanc de montage plus bas dans les vallées. La Levada do Caldeirão Verde est trés facile à faire dans la journée. En passant par la Ribeira da Janela, on rejoint le plateau de Paul da Serra avec ses grandes éoliennes qui tournent lentement pour alimenter en électricité les villes de la côte. Sur le plateau, par la ER209 du côté de Fanal, on découvre des lauriers millénaires. Couverts de mousses, les troncs creusés par les siécles, ils dressent leurs reliques majestueuses dans un ciel limpide. La laurisylve a disparue du bassin méditerranéen il y a 10 000 ans et ici à Madère grâce au climat subtropical humide, elle résiste et couvre encore 12% de l’île. Une nature unique..  Achadas da Cruz et ses jardins agricoles coincés entre les falaises abruptes et les plages de galets, on y descend par un petit téléphérique qui plonge 400m vers la mer. On pique-nique presque seuls prés des jardins, un homme revient lentement de ces champs, il s’appuie sur canne à chaque pas. Le travail dans ces jardins est difficile et beaucoup de parcelles sont maintenant en friches. Trop dur pour la nouvelle génération, je pense.. On mange au soleil, abrité du vent léger dans ce décor fantastique..

Funchal, une capitale de petite taille fondée en 1421, on s’y promène facilement sans voiture. Depuis le quartier Sao Martinho, on longe la mer par la Promenade do Lido , on passe à travers le Praça do Provo et devant le téléphérique de Madère jusqu’à atteindre la Fortaleza de São Tiago – 5 kms plus à l’Ouest. Parfois, un immense paquebot de croisière a fait escale déchargeant sa foule de voyageurs pour quelques heures. On s’arrête souvent à l’hôtel Porto Santa Maria pour y manger une salade de crudités à l’ombre des parasols prés des pierres chaudes où les petits lézards viennent nous tenir compagnie. Depuis le port, on aime flâner dans les vieilles rues pavées, la rue de Santa Maria et ses portes peintes, le Mercado Dos Lavradores un marché couvert sur deux étages, la cathédrale Sé de Funchal, et le Sao Lourenço Palace qui se visite en partie. Avec le soleil revenu, on décide de passer une journée à bronzer au bord de la piscine du Lido. Lecture et farniente.. On reprendra la voiture pour visiter la Quinta do Palheiro et ses jardins, l’église de Nossa Senhora do Monte et redescente sur la ville en croisant les touristes qui foncent dans les paniers en osiers.  On rejoignant la Ponta de Sao Lourenço on visitera le trés intéressant Musée des Baleines (Museu da Baleia) à Caniçal puis Machico, Porto da Cruz, Pico Ruivo et Santana et ces maisons typiques. Les ballades s’enchaînent, la semaine est passée si vite.. On rentre sur Lisbonne et en survolant l’île, on se dit que l’on reviendrait bien à Madère au mois de Mai, un jour peut-être..

 

 

 

Categories: Portugal, VoyagesTags: , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: